mardi 10 avril 2018

Espagne 2018 #1 : retour dans la réserve d'El Planeron

Pour notre première vadrouille de l'année, nous avons choisi de parcourir le centre et le sud de l'Espagne et de découvrir le sud du Portugal pendant trois semaines, mais rien ne s'est passé comme prévu...
Depuis quelque temps déjà, le frigo du fourgon faisait des siennes en se mettant en grève sans préavis, mais la veille de notre départ, c'est la pompe à eau qui nous a lâchés... alors que nous venions tout juste de finir de préparer le fourgon... Gros moment de panique et d'incertitude, mais finalement, nous avons pris la décision de ne pas annuler ces vacances, et de simplement faire avec, en faisant des pauses camping un peu plus fréquemment que prévues.

Dimanche 1er avril

Moon
Moon prête à vadrouiller dans le fourgon
Après quelques courtes heures de sommeil, nous sommes tous les six prêts à partir à 6h.
Six, car c'est la première fois que notre chienne Moon, que nous avons adoptée en décembre 2017, va nous accompagner en vadrouille (pour faire la connaissance de Moon, c'est ici que ça se passe).


Le trajet se déroule sans encombre, ponctué par les pauses pipi-repas-géocaching-dégourdissement des jambes et des pattes.
Après le passage de la ville espagnole de Lleida, les paysages se font plus arides et les oiseaux plus nombreux au bord de l'autoroute, tout comme les insectes qui s'écrasent en nombre sur l'avant de notre fourgon.

Nous arrivons dans les plaines désertiques d'El Planeron, près de Belchite, à l'heure du goûter. Nous prenons le temps de laisser les louveteaux et Moon jouer autour du fourgon pendant une petite heure, avant d'aller nous promener sur les sentiers de la réserve.

Espagne-El-Planeron-Moon
Moon se défoule

Espagne-El-Planeron-louveteaux-Moon
Balade de la meute sur les sentiers de la réserve d'El Planeron

Espagne-El-Planeron-truxale
Une truxale, criquet dont la tête a vraiment une drôle de forme

Les alouettes sont nombreuses (calandres, calandrelles et pispolettes), mais nous n'aurons pas la chance d'observer le très rare Sirli de Dupont.
En revanche, nous croisons la route d'un naturaliste français en camping-car, un habitué des lieux originaire du même département que la meute et que Papa Loup a déjà rencontré ! Comme on dit, le monde est petit !!

Comme l'année dernière (lire à ce sujet notre article sur Belchite et El Planeron), nous passons une nuit tranquille dans la réserve, seul le cri des œdicnèmes criards vient troubler le silence.

Lundi 2 avril


Espagne-El-Planeron-lever-soleil
Merveilleux lever de soleil sur El Planeron

Hier, c'était le jour de Pâques, mais les louveteaux n'ont pas pu faire la traditionnelle chasse aux chocolats car nous étions sur la route. Ils ont donc le droit à une séance de rattrapage ce matin dans la réserve d'El Planeron.
Les lapins de garenne et les gangas (aidés par Papa Loup) ont déposé à l'intention des louveteaux quelques petites douceurs chocolatées tout autour du fourgon. En moins de cinq minutes, tout est trouvé, et après la promenade matinale de Moon, nous reprenons la route en direction de Madrid, pour rejoindre la Sierra de Guadarrama.

Espagne-El-Planeron-louveteaux-chasse-oeufs-paques
La récolte de chocolat des louveteaux

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire