dimanche 7 janvier 2018

Suède 2017 #5 : Nord de l'île d'Öland, Neptune et Trolls nous accueillent

Mercredi 7 juin



Réserve naturelle de Bödakusten östra



Le soleil d'hier a laissé la place à la pluie (pas pour très longtemps heureusement) et au vent... La première étape de cette journée, où nous poursuivons notre remontée de l'île d'Öland par la côte est, est la réserve naturelle de Bödakusten östra.
Cette grande pinède au bord de la mer Baltique doit être très fréquentée à la belle saison, mais pour l'heure, les plages de sables et de galets sont désertes.
Pendant que les louveteaux jouent sous la surveillance de Papa Loup, Maman Louve en profite pour une petit escapade motivée par la recherche d'une géocache et le besoin d'un peu de tranquillité.

Suede-Oland-Bodakusten-ostra-pinede
Réserve naturelle de Bödakusten östra



Suede-Oland-Bodakusten-ostra-enfant-mer
Enfant libre toujours tu chériras la mer...

Suede-Oland-Bodakusten-ostra-mer-geocache
Found it !!


Réserve naturelle de Trollskogen



La réserve de Trollskogen est située à l’extrême Nord de l'île d'Öland, sur une langue de terre séparant la baie de Grankullaviken de la mer Baltique.
Trollskogen signifie "forêt des Trolls" est c'est vrai qu'il règne une atmosphère presque magique dans cette forêt de pins, dont les plus vieux spécimens avoisinent les 200 ans. Dès que l'on pénètre dans la pinède, les libellules virevoltent autour de nous comme de petites fées aux ailes translucides.

Suede-Oland-Trollskogen-foret-trolls
Trollskogen, la forêt des Trolls

Trois sentiers ont été aménagés pour découvrir cette réserve qui s'étend sur 100 ha. Nous décidons de parcourir le plus long, celui qui fait le tour la péninsule en 4,5 km.
Le sentier commence dans la forêt, avant de longer un ancien mur du XVIème siècle (qui délimitait semble-t-il un domaine de chasse en ce temps-là) pour déboucher au bord de la mer Baltique. Les pins à cet endroit sont plus petits et leurs troncs sont complètement tordus par les éléments.
En remontant la côte, nous arrivons à l'épave du Swicks, une goélette qui s'est échoué sur la plage durant une tempête en décembre 1926.

Suede-Oland-Trollskogen-Epave-Swiks-louveteaux
Les louveteaux devant l'épave du Swiks

Un peu plus loin, le sentier passe à côté du plus gros des 30 chênes multi-centenaires qu'abrite cette forêt et que l'on appelle Trolleken, le chêne Troll. Sur le panneau d'informations, nous apprenons que cet arbre majestueux a sans doute plus de 900 ans. Situé près de la côte, il servait auparavant d'amer, un repère visuel utilisé par les marins.
Les vieux chênes comme celui-ci constituent un milieu de vie essentiel pour beaucoup d'espèce de lichens, d'insectes, d'oiseaux ou encore de chauves-souris.

Suede-Oland-Trollskogen-Chene-Troll-louveteaux
Trolleken, l'un des plus anciens chênes de l'île d'Öland

La partie ouest de la réserve nous montre encore une facette différente de cet endroit. Les eaux de la baie de Grankullaviken sont très calmes et à la lisière de la forêt, se trouvent des pâturages verdoyants où quelques vaches paissent au loin. Une table de pique-nique nous invite à prendre un petit goûter avant de terminer notre balade.

Suede-Oland-Trollskogen-baie-Grankullaviken
Pâturages et baie de Grankullaviken

De retour à notre point de départ, nous faisons un tour au centre pour les visiteurs. De petits bungalows en bois abritent des expositions et des ateliers pour découvrir la flore, la faune, la géologie ou encore l'histoire de la réserve de Trollskogen. Grand succès auprès des louveteaux qui prennent le temps d'observer, de toucher, de sentir, d'écouter, de dessiner...
Pendant ce temps, Papa Loup photographie les nombreux passereaux dans les arbres aux alentours. Il y a des nichoirs un peu partout, et à cette période de l'année, l'activité est intense : mésanges charbonnières et gobe-mouches noirs font des allers-retours incessants pour nourrir leurs petits, sans compter les bouvreuils pivoines et les becs croisés qui passent dans le coin. 

Suede-Oland-Trollskogen-centre-information-visiteurs
Les louveteaux profitent des installations du centre pour les visiteurs de la réserve de Trollskogen

Suede-Oland-Trollskogen-bouvreuil-pivoine-male
Bouvreuil pivoine mâle


Réserve naturelle de Neptuni akrar


Avant de trouver un endroit en bord de mer où passer la nuit, nous faisons un arrêt dans une dernière réserve naturelle : Neptuni akrar, "les champs de Neptune", qui s'étendent sur 20 ha sur le long de la côte nord-ouest d'Öland. C'est le naturaliste suédois Carl von Linné qui a donné ce nom à ce site en 1741, lors de sa visite sur l'île.
Ces champs sont constitués de grandes dunes de galets, qui rejoignent au bord de la mer un large affleurement rocheux à peine recouvert d'eau, où l'on peut voir incruster dans la pierre des milliers de fossiles marins. Les louveteaux s'en donnent à cœur-joie pour découvrir cet endroit, et chaussures et pantalons n'en ressortent pas indemnes...
Une visite qui clôture en beauté l'une de nos plus belles journées passées en Suède jusque-là.

Suede-Oland-Neptuni-akrar-louveteaux
Les louveteaux jouant dans la réserve naturelle de Neptuni akrar

Suede-Oland-Neptuni-akrar-fossiles
Les fossiles visibles dans les rochers en bord de mer


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire