mercredi 30 août 2017

Suède 2017 #3 : l'île d'Öland côté ouest

Du dimanche 4 juin au lundi 5 juin

Nous quittons la Scanie le 4 juin et roulons une bonne partie de l'après-midi sous la pluie, jusqu'à atteindre la ville de Kalmar puis emprunter le pont de 6 km qui relie le continent à l'île d'Öland, que nous allons explorer durant plusieurs jours.

Cette île, large de 4 à 15 km, s'étend sur 137 km, le long de la côte Sud-Est de la Suède. Elle est habitée depuis l'âge de pierre, comme l'attestent les nombreux vestiges encore visibles un peu partout. Désormais, c'est une destination de vacances appréciée par les familles suédoises, comme la famille royale qui y possède une résidence d'été.
Le Sud d'Öland est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et toute la meute a été charmée par cette île aux multiples facettes.

Réserve naturelle d'Eckelsudde


Suede-ile-Oland-reserve-naturelle-eckelsudde
Papa Loup en pleine séance d'observation
Après une nuit au camping Ericksöre (qui possède une aire de jeu pour enfants, mais également une aire d'agility pour chiens !), c'est sous un beau soleil que nous prenons la direction de la réserve naturelle d'Eckelsudde, située sur la côte ouest de l'île.
Cette réserve est réputée pour être un paradis pour les phoques et les oiseaux, et en effet, nous y avons fait de magnifiques observations !



Sur place, plusieurs centaines d'oiseaux de plus de vingt espèces différentes sont présents dans cette zone lagunaire où la faible profondeur de l'eau leur offre un milieu de vie idéal. A l'horizon, sur une langue de sable, des dizaines de phoques veaux-marins, adultes et nouveaux-nés, se reposent au soleil.
Tous ont un aspect semblable, car les bébés phoques veaux-marins naissent avec un pelage identique à celui des adultes, et sont ainsi capables de suivre leur mère dans l'eau peu après leur naissance, contrairement aux autres espèces de phoques.
Nous les observons longuement grâce à notre longue-vue. Pas question d'accéder à cette partie-là de la réserve qui est interdite lors de la période de reproduction des animaux.

Suede-ile-Oland-reserve-naturelle-eckelsudde-phoques
C'est l'heure de la sieste chez les phoques veaux-marins...

Des mouettes rieuses et des goélands nous survolent, des sternes pêchent en face de nous, des avocettes ont rejoint leur nid au milieu de la lagune, diverses petits limicoles chassent leurs proies dans la vase au bord de l'eau, des groupes de canards et d'oies cendrées se reposent dans l'herbe ou sur le sable... On aimerait rester là toute la journée pour les observer, mais les louveteaux nous rappellent que l'heure du repas est déjà passée et qu'il faut retourner au fourgon...

Suede-ile-Oland-reserve-naturelle-eckelsudde-oiseaux
Quelques unes des espèces d'oiseaux observés à Eckelsudde :
Avocette élégante, Sterne pierregarin, Bécasseau variable et Grand gravelot

Suede-ile-Oland-reserve-naturelle-eckelsudde-louveteaux
Les louveteaux  <3 <3 <3

Sur la route 136, d'Eckelsudde à Ottenby


L'après-midi, nous suivons la route 136 qui suit la côte pour aller à la pointe sud de l'île, tout en faisant régulièrement des stops pour découvrir la région.

L'île d'Öland, surnommée "l'île du soleil et des vents", est notamment célèbre pour ses moulins en bois. Il n'en subsiste plus que 350 sur les 2000 qui tournaient au XIXème siècle. Nous avons découvert celui-là à Smedby, dressé fièrement au milieu de buissons de lilas en fleurs.

Suede-ile-Oland-moulin-vent
Moulin à vent à Smedby

Un peu plus au Sud, sur le bord de la route, un alignement de pierres attire notre attention. En nous arrêtant, nous découvrons grâce au panneau d'information que le site, nommé Gettlinge, est le plus grand champ de sépultures datant de l'âge de fer découvert sur l'île (plus de 200 tombes y ont été répertoriées, dont celle d'un homme enterré avec ses armes).

Suede-ile-Oland-cimetiere-age-fer
Le champ de sépultures de Gettlinge

Nous faisons un petit détour pour parvenir à notre arrêt suivant, la réserve naturelle de Solberga Alvar.
Cette réserve de 314 ha, récemment créée (2005) à l'Ouest du village de Solberga, se situe au sud du Stora Alvaret, ce milieu très particulier qui a valu à cette partie de l'île d'Öland d'être inscrite au Patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO.
L'alvar est un milieu naturel ouvert constitué de roches calcaires ou dolomitiques recouvertes d'une mince couche de terre. Il constitue l'habitat d'une faune et d'une flore rares, comme par exemple de nombreuses espèces d'orchidées. Stora Alvaret est le plus grand alvar en Europe. C'est une zone habitée depuis l'âge de pierre et principalement utilisée comme pâture.

Suede-ile-Oland-stora-alvaret-panneau
Panneau d'information à l'entrée de la réserve

Suede-ile-Oland-stora-alvaret
Stora Alvaret

Suede-ile-Oland-stora-alvaret-orchidee
Orchidée

Suede-ile-Oland-stora-alvaret
Les louveteaux sur le sentier aménagé

Nous poursuivons notre route jusqu'à la réserve naturelle d'Albrunna lund, une forêt préservée au milieu des champs et de la steppe qui recouvre le Sud de l'île. L'occasion de se dégourdir un peu les jambes tout en étant à l'abri du vent qui souffle fort aujourd'hui.
Dans cette forêt se cachent des abris anti-bombes datant de la Seconde Guerre Mondiale et que nous découvrons grâce au géocaching.
Cette balade nous permet d'observer des espèces d'oiseaux plus forestières : mésange charbonnière, mésange à longue queue, pic épeiche, pinson des arbres, verdier d'Europe, gobe-mouche gris et grive draine notamment.

Suede-ile-Oland-albrunna-lund
Réserve naturelle d'Albrunna lund

Réserve naturelle d'Ottenby


La réserve d'Ottenby se situe à l'extrême sud de l'île d'Öland. C'est un lieu privilégié pour l'observation des oiseaux. 
De part son histoire et sa situation géographique, la réserve est constituée d'une mosaïque de milieux propices à la faune : larges prairies pâturées, bosquets, zones humides, côtes rocheuses, bancs de sable ou lagunes... Ainsi, en plus des oiseaux qui y résident tout ou partie de l'année, des milliers de migrateurs y transitent au printemps et à l'automne.

Nous avons tout d'abord pris la route menant jusqu'au parking du phare de Lange Jan, haut de 42 mètres, en faisant régulièrement des arrêts sur le bord de la route pour observer les nombreux oiseaux partageant les pâtures avec les vaches et les moutons en totale liberté : vanneaux huppés, huîtriers pies, barges à queue noire, grands gravelots, sternes pierregarins, bernaches nonnettes et oies cendrées.

Suede-ile-Oland-ottenby-barge-queue-noire
Barges à queue noire

Comme Petit Loup s'est endormi et que le vent souffle encore bien fort, nous décidons de ne pas aller nous promener autour du phare, mais plutôt de rebrousser chemin pour aller découvrir l'un des sentiers balisés qui parcourent la réserve : le Skogsuddeslingan, long de 1,5 km, qui mène jusqu'au lac Lundsjön à côté duquel se trouve une tour d'observation. 
De la tour d'observation, où nous sommes arrivés après une balade tranquille dans les bois, nous avons une vue dégagée sur les prairies marécageuses de Schäferiängarna. Avec sa végétation rase où seuls quelques arbres isolés poussent ça et là, l'endroit a un petit air de savane africaine, si ce n'est que les vaches et les moutons remplacent les gnous et les zèbres...

Comme il est interdit de passer la nuit sur le parking de la plupart des réserves naturelles de l'île d'Öland, nous nous arrêtons à l'auberge de jeunesse d'Ottenby (Ottenby Hostel and Camping) pour y dormir avant de remonter vers le Nord par la côte est de l'île dès le lendemain.

Suede-ile-Oland-ottenby-louveteaux
Les prairies de Schäferiängarna à l'est de la réserve d'Ottenby depuis la tour d'observation

Suede-ile-Oland-ottenby-phare
Le phare Lange Jan au loin

Suede-ile-Oland-ottenby-hirondelle-rustique
Hirondelle rustique nichant dans la tour d'observation

Suede-ile-Oland-ottenby-daims
Quelques daims croisés en chemin


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire