vendredi 18 août 2017

Suède 2017 #2 : la Scanie côté nature

Week-end du 3 et 4 juin

Le samedi matin, nous avons prévu de visiter le musée Viking de Foteviken, mais nous apprenons une fois sur place que celui-ci est malheureusement fermé le week-end en cette saison... Les louveteaux sont bien déçus, mais nous y reviendrons à la fin des vacances.
La prochaine étape de notre vadrouille suédoise est l'île d'Öland, située sur la côte est de la Suède, mais nous devons faire quelques arrêts en chemin pour découvrir d'autres réserves naturelles de Scanie (c'est le comté de Suède où nous nous trouvons).

Le parc national de Dalby Söderskog


Existant depuis 1918, Dalby Söderskog est le plus petit parc national de Suède, avec ses 36 ha. Il a été créé pour protéger une forêt qu'on pensait, à tort, être une forêt primaire. Le sentier que nous avons emprunté et qui fait le tour du parc mesure seulement 3,5 km.

Nous avons le grand plaisir de découvrir dans ce parc une forêt où l'intervention humaine se résume essentiellement à l'entretien des chemins, c'est-à-dire que tous les arbres morts sont laissés en place. Ces arbres fournissent abris et nourriture à d'innombrables insectes, mais également à de nombreuses espèces d'oiseaux et de chauve-souris, et leur décomposition enrichit le sol de la forêt. Une biodiversité qui se voit et qui s'entend quand on s'y promène...

Nous y avons observé une dizaine d'espèce d'oiseaux : pic épeiche, merle noir, mésange bleue, mésange charbonnière, linotte mélodieuse, pinson des arbres, pigeon ramier, corneille mantelée, buse variable et milan royal.

Suede-Scanie-foret-dalby-soderskog
Un des sentiers parcourant la réserve de Dalby Söderskog


Suede-Scanie-foret-dalby-soderskog
Tous les arbres morts sont laissés en place

Suede-Scanie-foret-dalby-soderskog
Maison de nain ??

Suede-Scanie-foret-dalby-soderskog
Les arbres assurent la biodiversité de la forêt, mais aussi l'amusement des louveteaux !

Suede-Scanie-prairie-dalby-soderskog
Une belle prairie découverte au détour d'un sentier

Suede-Scanie-foret-dalby-soderskog
Un arbre, une corde, des enfants...

Le lac de Krankesjön

Ce lac peu profond est un endroit de Scanie apprécié par les ornithologues et les amateurs de plein air. En hiver, il devient une patinoire à ciel ouvert.

Nous avons tout d'abord été visiter la tour d'observation et l'observatoire situés près du village de Silvakra. Beaucoup de moustiques, mais de jolies observations d'oiseaux typiques de ce milieu : bruant des roseaux, rémiz penduline, cygne tuberculé, canard souchet, fuligule morillon, grèbe huppé, tadorne de Belon, oie cendrée, busard des roseaux...

Ensuite, nous avons changé de parking, et après une petite marche en forêt, nous avons atteint la tour d'observation d'Almen, située sur le côté ouest du lac de Kranskesjön. L'occasion de rajouter quelques espèces d'oiseaux à notre compteur : pygargue à queue blanche, vanneau huppé, harelde boréale, pie grièche écorcheur et mésange à longue queue.


Suede-Scanie-lac-krankesjon
L'observatoire du lac de Krankesjon

Suede-Scanie-lac-krankesjon
Des mouettes rieuses, des guifettes moustacs et des grèbes huppés nichent près de l'observatoire

Suede-Scanie-lac-krankesjon-bruant-roseaux
Un bruant des roseaux mâle pousse la chansonnette

Suede-Scanie-lac-krankesjon
Balade en forêt jusqu'à l'observatoire d'Almen où l'on découvre une géocache et quelques vaches curieuses

Réserve naturelle de Klingavälsan dalgang : prairies, lac et forêt de Vomb


La réserve naturelle de Klingavälsan dalgang, "la Vallée de la rivière Klingavälsan", se situe à l'est du lac de Kankesjön. 
Cet espace de 2175 ha de zones humides protégées depuis 1968 comprend notamment les prairies de Vomb, de vastes prairies pâturées au milieu desquelles coule la rivière Klingavälsan.
L'accès à ces prairies est interdit toute l'année, mais l'observation de la faune est possible depuis deux tours construites en bord de route entre Silvakra et Vomb.

Lorsque l'on arrive sur place en fin d'après-midi, le ciel se dégage enfin et nous avons la chance de profiter d'une belle lumière pour observer la faune qui se nourrit dans les herbes et près des points d'eau : vanneaux huppées, cigognes blanches, oies cendrées, grues cendrées, bergeronnettes grises, bergeronnettes printanières, hirondelles rustiques, courlis cendrés et cygne chanteur. Une biche craintive se laisse photographier avant de disparaître gracieusement dans les herbes hautes.

Nous décidons de passer la nuit sur le parking d'un des observatoires, mais avant, nous allons faire un tour rapide en fourgon dans la forêt située au sud du lac de Vomb. L'occasion pour Maman Louve de chercher l'une de ses géocaches et pour Papa Loup de prendre en photo un pic noir posé tout près de nous.  

Le lendemain matin, nous nous rendons à un autre observatoire, à l'ouest du lac de Vomb, où des nuages impressionnants de moucherons envahissent le ciel, puis nous prenons la route vers l'est pour l'île d'Öland à cause du mauvais temps qui s'installe en Scanie.

Suede-Scanie-vomb-prairies-cygne-chanteur
Cygne chanteur

Suede-Scanie-vomb-prairies-courlis-cendre
Courlis cendré

Suede-Scanie-vomb-prairies-biche
Biche

Suede-Scanie-vomb-prairies-fourgon
L'observatoire d'Öbacken où nous avons passé une nuit

Suede-Scanie-vomb-foret-pic-noir
Pic noir en forêt de Vomb

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire