mercredi 24 août 2016

Slovénie 2016 #8 : les gorges de Vintgar et la cascade Savica

Mercredi 4 mai

Nous quittons le camping de Ljubljana au petit matin et, après un bref arrêt pour faire quelques courses, nous prenons la direction du lac de Bled.

Notre première balade dans la région nous amène dans les gorges de Vintgar.
Cet endroit magnifique se visite depuis la fin du XIXème siècle. Sur 1600 mètres, des passerelles ont été aménagées le long de la tumultueuse rivière Radovna, et permettent aux visiteurs de cheminer dans les gorges en toute sécurité, tantôt d'un côté, tantôt de l'autre.
C'est une promenade très facile à faire avec les enfants ; par contre, il vaut mieux éviter de prendre une poussette car le chemin est plutôt étroit, et privilégier un porte-bébé (Maman Louve est adepte du Tula Toddler pour porter Petit Loup).
Au cours de notre balade, nous avons eu la chance de pouvoir observer plusieurs familles de cincles plongeurs, ainsi que des couples de bergeronnettes des ruisseaux et un héron cendré.
L'entrée du site est payante, pour assurer l'entretien des installations. A notre passage, nous avons payé 4 euros par adulte, 2 euros pour nos deux louveteaux de plus de 6 ans et 0,80 euro pour Petit Loup.


gorges-vingtar-slovenie



grand-loup-gorges-vingtar-slovenie

cincle-plongeur-gorges-vingtar-slovenie
Un des nombreux cincles plongeurs observés

Après avoir déjeuné dans notre tanière itinérante, nous prenons la direction du lac de Bohinj, l'un des plus beaux lacs de Slovénie. Cet endroit assez sauvage attirent des amateurs de sports d'eaux vives et de randonnée.
Nous avons juste une après-midi pour en profiter, alors nous choisissons un peu par hasard d'aller découvrir la cascade Savica, à l'ouest du lac, qui nous paraît être une balade accessible avec les louveteaux.
Après s'être acquittés des frais d'entrée, nous commençons la grimpette. Le chemin qui mène à la cascade est bien aménagé et cette promenade en forêt est agréable. A l'arrivée, un kiosque avec des bancs offre aux louveteaux un espace idéal pour prendre leur goûter en attendant que la place se libère pour aller voir de plus près la cascade.
Celle-ci n'est pas forcément le plus belle que nous avons eu la chance de voir, mais elle a inspiré plusieurs artistes slovènes, comme France Prešeren, considéré comme le plus grand poète slovène.

Le lendemain la cascade gronde à ses oreilles ;
le héros songe, comme l'eau tranquille
en bas rugit, comment elle agite les berges,
et comment devant elle tremblent les montagnes,
comment elle arrache les rochers et les arbres,
comment jusqu'au ciel s'élève l'écume de sa colère !
Ainsi débute la vie du jeune homme, qui plus tard
s'arrête, c'est ce qu'en dit Črtomir.


France Prešeren, extrait du Baptême dans la Savica

lac-bohinj-slovenie
Lac de Bohinj
chemin-cascade-savica-slovenie
Ça grimpe, ça grimpe !!

louveteaux-cascade-savica-slovenie
Les louveteaux devant la cascade Savica

panorama-lac-bohinj-cascade-savica-slovenie
Vue du lac de Bohinj depuis le kiosque panoramique de la cascade Savica

Après la découverte de la cascade Savica, il est temps pour la meute de trouver un endroit où dormir, car dans le parc national du Triglav, le camping sauvage est interdit.
Nous prenons le chemin du village de Bohinjska Bistrica où se trouve le Camp Danica, un camping où nous avons pu passer une nuit au calme au bord de la rivière Bonhinka.

Nous avons passé la barre des 1500 km de trajet pour ce voyage aujourd'hui !

1 commentaire: