dimanche 10 juillet 2016

Une parenthèse dans le petit Luberon #1 : la forêt des cèdres et l'Aigue-brun

Fin juin, Papa Loup a eu deux jours de repos en milieu de semaine, une occasion idéale pour partir en vadrouille à la découverte de notre si belle région. Notre choix s'est porté sur le petit Luberon.
Pour les différents itinéraires de balade, nous avons suivi ceux du supplément du magazine Terre Sauvage numéro 327 d'avril 2016, consacré au Luberon.

Mardi 28 juin

Réveil matinal pour un départ vers 8h30. Nous voulons parcourir la forêt des cèdres de Bonnieux avant qu'il ne fasse trop chaud. C'est une balade facile de moins de 3 kilomètres, parfaite pour débuter notre escapade.

En 1861, des forestiers ont commencé à planter des graines de cèdres récoltées dans le Moyen Atlas algérien, sur le plateau sommital du petit Luberon. Les premiers arbres arrivés à maturité ont commencé à se reproduire en 1920, et désormais, la cédraie s'étend sur 250 hectares.

panneau-foret-cedres-petit-luberon



Une fois la tanière garée sur le parking du site, nous suivons la piste principale au milieu des cèdres, avant de rejoindre la sentier du Portalas. Le chemin descend dans une combe où les cèdres laissent leur place aux chênes verts et aux chênes pubescents. Nous sommes accompagnés par des dizaines de papillons !
Nous devons ensuite remonter à flanc de colline, et là, Maman Loup tire la langue avec Petit Loup dans son porte-bébé. Du coup, après un changement de porteur, toute la meute reprend son ascension.

moyen-loup-sculpture-foret-cedres-petit-luberon
On rencontre de drôles de bêtes dans les bois...
Une fois au sommet, nous profitons de la vue, avant de partir à la recherche d'une géocache placée à proximité. Une fois la boîte trouvée, nous prenons la direction du belvédère sur le val de Durance.

C'est le moment de faire une petite pause. Maman Louve part à la recherche d'une deuxième géocache, située au bord de la falaise, Papa Loup guette les oiseaux et les louveteaux grignotent tout en explorant les environs.
Nous avons la chance d'apercevoir deux vautours percnoptères planant devant la falaise, mais qui sont passés trop rapidement pour que Papa loup leur tirent le portrait malheureusement !

panorama-vallee-durance-foret-cedres-petit-luberon
Vue sur la vallée de la Durance
petit-loup-gouter-foret-cedres-petit-luberon
Pause grignotage

Nous continuons de suivre le sentier, qui s'engage dans cédraie. C'est une belle piste ombragée que nous suivrons jusqu'à notre retour au parking. En chemin, nous découvrons plusieurs cabanes construites au pied de grands cèdres, un terrain de jeu idéal pour les louveteaux !

cedraie-petit-luberon
La cédraie

cabane-foret-cedres-petit-luberon
La plus belle des cabanes de la cédraie

petit-loup-foret-cedres-petit-luberon
Petit Loup se prend pour un écureuil !
Après un pique-nique sur le parking de la forêt des cèdres, nous partons chercher un peu de fraîcheur en partant vadrouiller du côté de Buoux, au bord de la rivière de l'Aigue Brun.
Depuis le parking, une petite marche nous permet rapidement de trouver un joli coin tranquille près de l'eau.

maman-louve-sieste-riviere-aigue-brun-buoux
Maman Louve joue la belle au bois dormant...

louveteaux-riviere-aigue-brun-buoux
...pendant que les louveteaux explorent la rivière...

louveteaux-frisbee-riviere-aigue-brun-buoux
...et jouent au frisbee.

moyen-loup-papillon-riviere-aigue-brun-buoux
Moyen Loup, perchoir à papillons (il en avait un sur la tête au même moment !)

En fin d'après-midi, nous décidons de faire la route jusqu'à Rustrel car il est interdit de camper sur la commune de Buoux.
Nous sommes impatients de découvrir le Colorado provençal !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire