vendredi 22 avril 2016

Weekend en Camargue #3 : visite au parc ornithologique de Pont de Gau

Dimanche 10 avril 2016

Si nous sommes venus dormir près des Saintes-Maries-de-la-Mer, c'est pour pouvoir entrer au parc ornithologique de Pont de Gau peu après l'ouverture, car c'est dimanche ET les vacances scolaires, donc il risque d'y avoir beaucoup de monde dans la journée.
Ce parc de 60 ha permet de découvrir la diversité des milieux camarguais : marais, étangs, roselières, pelouses, sansouïres et roubines.

Le parc est presque désert vers 9h30 et les louveteaux sont impressionnés de voir la proximité qu'il peut y avoir avec les oiseaux, qui sont pourtant sauvages et libres de s'envoler ailleurs. En dehors du parc, si nous nous approchions un peu trop près d'un point d'eau, les flamants s'envolaient aussitôt. Ici, il n'y a presque qu'à tendre le bras pour leur gratouiller la tête. Les hérons cendrés sont au nid et on a même aperçu deux poussins réclamant de la nourriture à grands cris au pied d'un adulte indifférent.

aigrette-garzette-parc-ornithologique-pont-de-gau
Aigrette garzette



heron-cendre-parc-ornithologique-pont-de-gau
Héron cendré
Peu après notre arrivée, nous avons pu assister au nourrissage des oiseaux. En effet, pour qu'ils restent sur cette zone dont la taille, donc la ressource en nourriture, sont limitées, on distribue du riz aux flamants et des poussins aux hérons en complément de leur alimentation normale.
Le nourrissage des flamants, c'est un peu comme le premier jour des soldes dans un grand magasin parisien. Je crois que les louveteaux se souviendront longtemps de ces hordes d'oiseaux se précipitant vers les points de distribution dans une cacophonie assourdissante !!

flamant-rose-parc-ornithologique-pont-de-gau
Flamant rose en vol

flamant-nain-parc-ornithologique-pont-de-gau
Flamant nain parmi les flamants roses

Nous n'avons pas fait le grand tour du parc, car au troisième jour de notre périple, toute la meute commençait à être bien fatiguée. Nous avons quand même été jusqu'à un observatoire où étaient présents à proximité plusieurs espèces d'oiseaux : avocettes élégantes, tadornes de Belon et canards souchets parmi d'autres.

Après un petit tour à la buvette pour requinquer la troupe, un dernier stop pour regarder un énième ragondin brouter tranquilou au bord du chemin, nous voilà de retour à bord de notre gros nugget.
C'est bientôt l'heure du pique-nique et c'est au bord de l'étang des Aulnes, sur la commune de Saint-Martin-de-Crau, que nous décidons de nous arrêter. Il y a une belle boucle de géocaches à chercher tout autour de l'étang, mais nous nous arrêtons au bout de 3.

C'est la fin de notre périple en Camargue. Malgré le vent des deux premiers jours, toute la meute a adoré cette liberté procurée grâce à sa tanière roulante et a hâte de repartir sur les routes avec.
Prochaine destination : la Slovénie !!

famille-meute-vadrouille-camargue



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire